24/01/2012

Encore une guerre perdue d'avance

Et voilà que les États-Unis repartent en guerre et sans doute vers une nouvelle défaite. La guerre contre les pirates de la toile, dans le sillage de la guerre contre la drogue. Les pirates ne sont pas des gens fréquentables, nous a dit Géraldine Savary à la Première de la radio ce matin.

Soit ; les barons de la drogue non plus. Ceci dit, la guerre interminable, coûteuse et sanglante à leur encontre ne les a pas fait disparaître. Au contraire, leurs activités sont d'autant plus profitables que les autorités se chargent d'entraver le libre commerce dans leur secteur. Même si la première escarmouche - en Nouvelle-Zélande - fut musclée, espérons au moins que cette nouvelle guerre ne sera pas aussi sanglante que les précédentes.

Les États-Unis, en voulant se mettre au service d'un quarteron de grandes maisons d'édition, créent un domaine d'action fertile pour les geeks non moins avides de profit qu'elles. Et les pirates seront toujours plus rapides et agiles que les paquebots de l'édition.

Mieux vaut chercher à rémunérer les artistes créatifs par des moyens qui du même coup rendent service à celles et ceux qui apprécient leurs œuvres plutôt que de tenter l'impossible : obliger les internautes à payer pour passer par des voies malcommodes mais facultatives car toujours contournables.

 

 

12:08 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Vous semblez en appelez au bon sens. Un sondage publié aujourd'hui même dans le Sydney Morning Herald devrait vous réconforter face à l'inaction des pouvoirs public de presque tous les pays. En voici les résultats, traduits en français:
Question: Quelle est votre position face à la "décriminalisation" des drogues?
Réponses: Pour 82%
Contre 10%
Sans avis 8%
P.S. Il est à noter que les résultats sont très semblables lorsque se pose la question de l'euthanasie. Là aussi, les groupes de pression moralisateurs, Eglises en première ligne, l'emportent généralement pour conserver des systèmes désuets et cruels.

Écrit par : Mère-Grand | 24/01/2012

Les commentaires sont fermés.