10/05/2012

Les copains d'abord

 

Le Conseiller fédéral Johann Schneider Ammann propose de nommer Roman Boutellier à un poste important dans son département. M. Boutellier est actuellement successeur de M. Schneider Ammann à la tête de ... l'Ammann Group. Cela confirme pour celles et ceux qui ne l'auraient pas encore remarqué que le Suisse devient de plus en plus une république bananière.

Pour enfoncer le clou, n'oublions pas que les autorités fédérales maintiennent un franc suisse sérieusement sous-évalué. Cela profite aux exportations de l'Ammann Group et d'autres entreprises du même genre - d'ailleurs M. Schneider Ammann fut président de Swissmem, association qui "regroupe des entreprises de l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux" - au dépens des consommateurs et consommatrices du pays, autrement dit de l'ensemble de la population car à cause du franc sous-évalué nous payons toutes et tous trop cher plus ou moins tout ce que nous achetons.

Autrement dit, la population tout entière est mise à contribution pour subventionner la rentabilité de quelques industries comme l'Ammann Group.

 

 

09:20 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Le népotisme, aussi bien que le simple copinage, est une conséquence inéluctable de l'engagement politique. Sans eux plus personne ne briguerait un poste. Mais il y a la manière de s'y pendre. Comme pour les fautes en football, où il n'y a faute que lorsque l'on se fait prendre, il faut être habile et discret; il faut de plus, autant que possible, étendre ou camoufler le lien entre celui qui donne et celui qui reçoit.
Ammann est donc bien plus maladroit que malhonnête selon les us et coutumes en vigueur.

Écrit par : Mère-Grand | 10/05/2012

Les commentaires sont fermés.