14/09/2012

Faut-il jouer les retraites au Casino ?

Il y a belle lurette que tout le monde s'est rendu compte que les autorités fédérales, exécutif et législatif confondus, sont à la botte des banques et de la finance. Ce lobby a déjà poussé le bouchon trop loin, mais il s'acharne encore.

Les caisses de retraite des cantons sont parfaitement viables : les cantons s'engagent à verser les retraites. Ils sont tout à fait en mesure de couvrir ces dépenses courantes à partir du revenu courant des impôts, comme cela s'est toujours fait. La méthode est équitable, efficace et sûre - mais la finance n'y gagne rien. Il faut donc obliger les cantons à passer par le guichet des institutions financières pour se procurer des instruments financiers sorciers coûteux dont l'insécurité n'est plus à prouver, qui rapportent gros à leurs fournisseurs, dont des millions à certains de leurs employés individuellement. C'est une honte.

10:39 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

je suis entièrement d'accord.

Écrit par : rencontre russie | 14/09/2012

Pendant que nous parlons, les "initiés" ayant les signatures des comptes continuent de jouer au casino, sauf qu'au "casino", on sait où met les pieds !

Il ne me semble qu'en cotisant, je soit rentré dans un casino ???

Écrit par : Corto | 14/09/2012

"Les caisses de retraite des cantons sont parfaitement viables : les cantons s'engagent à verser les retraites. Ils sont tout à fait en mesure de couvrir ces dépenses courantes à partir du revenu courant des impôts"

Ne voyez-vous pas une toute petite contradiction dans ce que vous dites? Si les cantons doivent au bout d'un moment financer les retraites avec le revenu courant des impôts parce que les cotisations ne suffisent plus, c'est justement que les caisses de retraites ne sont pas viables......

Écrit par : Mais tout à fait | 15/09/2012

Réponse à "mais tout à fait".
Les retraites sont financées par les cotisations des employé-e-s et des employeurs. Dans le cas des fonctionnaires, l'État est l'employeur: il s'agit donc de sa cotisation, pas d'une subvention.

Écrit par : E. Dommen | 15/09/2012

Les commentaires sont fermés.