16/10/2012

Les autorités s'interposent et s'imposent

Des électeurs genevois ont eu l'outrecuidance de signer des référendums qui s'opposent aux intérêts immédiats de la banque et de la finance genevoise. Les autorités font de sorte que les signatures validées arrivent en retard à destination, ce qui fait échouer les référendums. 

Méfiez-vous : la prochaine fois que les citoyens se montreront insoumis, les autorités risquent de suivre l'exemple de leurs prédécesseurs du18e siècle, proches comme aujourd'hui des banquiers et financiers, et de s'adresser à Berne pour que l'armée vienne restaurer l'ordre civil. Pour cela elles peuvent désormais s'appuyer sur l'article 112.2 de notre toute nouvelle constitution : " [Le Conseil d'État] peut solliciter l'appui de l'armée… à des fins civiles ". 

15:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.