28/10/2012

Le conseiller fédéral veut des travailleurs mal formés

M. Schneider-Ammann veut restreindre l'accès à la maturité.  Que le prolétariat reste ignorant ! comme ça il sera sans doute plus malléable. 

Si les bacheliers peinent à trouver du travail, il serait plus utile de les former encore davantage plutôt que de les empêcher de se former. 

De toutes façons, l'éducation libère ; rendre les gens aptes au travail n'est qu'un bénéfice accessoire. L'éducation forme avant tout des citoyen-ne-s éveillé-e-s.

Comme disait l'autre, si vous croyez que l'éducation coûte cher, essayez l'ignorance.

23:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/10/2012

Les autorités s'interposent et s'imposent

Des électeurs genevois ont eu l'outrecuidance de signer des référendums qui s'opposent aux intérêts immédiats de la banque et de la finance genevoise. Les autorités font de sorte que les signatures validées arrivent en retard à destination, ce qui fait échouer les référendums. 

Méfiez-vous : la prochaine fois que les citoyens se montreront insoumis, les autorités risquent de suivre l'exemple de leurs prédécesseurs du18e siècle, proches comme aujourd'hui des banquiers et financiers, et de s'adresser à Berne pour que l'armée vienne restaurer l'ordre civil. Pour cela elles peuvent désormais s'appuyer sur l'article 112.2 de notre toute nouvelle constitution : " [Le Conseil d'État] peut solliciter l'appui de l'armée… à des fins civiles ". 

15:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/10/2012

Un historien à la mémoire courte

À la radio suisse romande ce matin on a entendu un professeur d'histoire dire qu'il était inadmissible que des Grecs comparent l'Allemagne de Mme Merkel à l'Allemagne nazie. Le professeur manque de mémoire : pendant la 2e guerre mondiale l'Allemagne avait affamé la Grèce. Cela fut d'ailleurs la cause de la fondation de "l'Oxford Committee for Famine Relief", l'Oxfam d'aujourd'hui. Et maintenant la politique allemande affame de nouveau la Grèce. On peut comprendre que des Grecs fassent le rapprochement.

09:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook