• Des médicaments pour les malades

    Hier soir le téléjournal nous apprenait - oh scandale ! - que des médecins vendaient des médicaments. Un représentant des pharmaciens expliqua les intérêts de sa corporation. Selon la tradition de son parti, un représentant du PLR défendit la corporation. 

    Personne n'évoqua l'intérêt public. Les clients souhaitent avoir les médicaments qu'il leur faut quand il le faut et là ou il le faut, avec un minimum de chicanes, surtout lorsqu'ils ne sont pas en forme !