16/08/2014

Qui connaît la Suisse ?

Si l'État veut évaluer les connaissances de la Suisse des candidat-e-s à la naturalisation, il vaudrait mieux que ceux qui s'érigent en juges la connaissent eux-mêmes. La première question que cite la Tribune du 15 août est "Quel pasteur français viendra à Genève en 1536 et rendra Genève célèbre ?" Elle attend la réponse "Jean Calvin". Calvin n'était pas pasteur lorsqu'il arriva à Genève en 1536.

11:15 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Monsieur Edouard Dommen: je propose de reformuler la question: quel fanatique porte la responsabilité de l'assassinat de Michel Servet?

Écrit par : Charles | 16/08/2014

Dans l'esprit de beaucoup de monde, les connaissances supposées ou réelles des candidats à la naturalisation n'ont aucune importance. Ce qui importe, c'est avant tout de limiter au maximum l'accès au passeport helvétique en faisant croire que les demandeurs n'ont pas le niveau nécessaire pour l'obtenir.

Enlevons la nationalité suisse à tous les citoyens de ce pays qui devraient en principe en connaître les éléments généraux, mais qui ne réussiraient visiblement pas "l'examen de passage" et nous n'aurons plus besoin de voter pour stopper "l'immigration dite massive" de l'UDC. Il n'y aurait même plus assez de Suisses pour qu'on appelle la Suisse "Etat"...

Écrit par : Michel Sommer | 16/08/2014

Les commentaires sont fermés.