Un geste révolutionnaire

Pour la première fois depuis que Cuba a chassé la mafia étasunienne (dont la figure de proue sur place  était Meyer Lansky, surnommé "le comptable de la bande"), un président des États-Unis a accepté de serrer la main du président cubain.

Les commentaires sont fermés.