24/02/2018

Conversons les uns avec les autres, refusons « No Billag »

Pour défendre l’initiative « No Billag » dans La Tribune du 23 février, le dr Romoscanu suppose que la Suisse n’est peuplée que d’individus isolés dont la rationalité ne tient compte que de leurs intérêts propres : nul besoin de converser les uns avec les autres. Il se place ainsi dans le sillage de Mme Thatcher qui prétendait que « la société n’existe pas ».
Or, comme disent les alémaniques, la Suisse est un Willenstaat, un État construit à la force de la volonté de ses citoyens de vivre ensemble. Puisque les alémaniques sont assez nombreux, leurs médias se passeront sans doute sans peine de redevances publiques, mais les médias romands, italophones et autres seront précarisés et marginalisés. Confrontés au choix entre le züritütsch et le français de France, que choisiront les romands ? L’identité nationale s’effilochera, chacun partant de son côté.
Calvin avait une vision autrement plus radicale de la société. « Dieu pourrait donner telle abondance à un chacun, que nul n’aurait affaire du secours de l’autre, mais il veut éprouver la dilection et fraternité que nous avons ensemble, quand nous communiquons ainsi les uns avec les autres… » ; « Dieu ... veut qu’un chacun s’emploie pour ses prochains, que nul ne soit adonné à son particulier, mais que nous servions tous en commun. »

11:45 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

Commentaires

Désolé Monsieur Dommen, mais on ne pourra pas forcer éternellement des citoyens à payer pour financer une télévision et une radio qui ne font plus de l'information MAIS de la propagande. Si on ne fait rien, rien en changera. Votons un grand OUI a NO BILLAG!

https://lesobservateurs.ch/2018/02/09/medias-ssr-lettre-ouverte-aux-dirigeants-de-la-ssr-plainte-pour-desinformation-et-violation-de-la-constitution/

Écrit par : N.M. | 24/02/2018

Un peu flou tout ça. La Suisse n'est pas un Etat mais une confédération d'Etats. Le terme est Willensnation. Et puis Dieu c'est une concept un brin suranné.

Écrit par : Pierre Jenni | 24/02/2018

Merci : Willensnation, c’est bien mieux que Willenstaat !

Écrit par : Edouard Dommen | 24/02/2018

Ce qui me désole un peu dans cette discussion c'est que justement, la TV n'est pas de la discussion mais l'abreuvement des brebis au quotidien des bien-pensants.
Nous vivons une époque particulièrement extraordinaire avec la disruption à tous les étages qui n'arrive que tous les 500 ans et qui permet notamment de ne plus être un observateur mais un acteur qui participe en interactif au travers d'un nombre considérable de médias.
Que vous le vouliez ou non, la redevance est condamnée à court terme. Peut-être pas au 4 mars, mais à la prochaine semonce.

Écrit par : Pierre Jenni | 24/02/2018

Ce soir au TJ on nous "informe" sur les manifestations en Italie. D'un côté les attifas qui défendre la juste cause avec trois interview dans ce sens de l'autre côté les méchant fascistes, pas d'interview mais la X me répétition de la fusillade qui a eu lieu il y un mois et impliquant un italien excédés par des criminels africains.
Juxtaposer des événements séparés dans le temps pour influencer le téléspectateur.
C'est pas pour ça qu'on paie Billag.

Écrit par : norbert maendly | 24/02/2018

J'ai jamais eu besoin de billag ni de la SSR pour converser. Désolé, trouvez autre chose.

Maintenant si on prend un peu de recule, et si on considère que la SSR est un service publique indispensable a la cohésion nationale: Et bien qu'on la finance par la tva ou l'IFD comme tous les autres services fédéraux, et qu'on cesse cette absurdité bureaucratique a la répartition injuste selon les contributeurs.

Écrit par : Eastwood | 24/02/2018

Exemple de manipulation de la SSR

Ce que la RTS dit et montre :

« Violences xénophobes qui secouent l’Italie » vers min. 20.07

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/19h30?id=9362736


Ce que la RTS ne dit pas et ne montre pas :

Le secrétaire régional de Forza Nuova Palerme ligoté et massacré en pleine rue.

http://video.corriere.it/palermo-presunto-video-pestaggio-militante-forza-nuova/fe0f42c6-167f-11e8-8b95-2b1380502f20


http://palermo.repubblica.it/cronaca/2018/02/21/news/forza_nuova_palermo_boldrini_fiano-189372059/?refresh_ce

Écrit par : ambettex | 25/02/2018

Revenons à nos moutons.
Ce blog a attiré plusieurs observations sur l’objectivité des médias publics. Ce n’est pas le thème du blog original. J’invite celles et ceux qui qui se préoccupent de cet autre thème à ouvrir un nouveau blog qui lui soit consacré. Dans l’intérêt de la clarté du débat, j’écarterai dorénavant toute observation qui ne soit pas un commentaire sur le thème original.
Dans cet esprit je reviens sur le commentaire d’Eastwood : j’abonde dans son sens.

Écrit par : Edouard Dommen | 26/02/2018

L'ancien responsable des sondages d'audience de la SSR votera OUI à No Billag.

Matthias Steinmann est propriétaire du château de Schlosswil près de Berne et a été, avec ses sociétés, l'un des experts le plus demandés en Europe dans le domaine de la mesure de l'audience des programmes de télévision. Il a longtemps été employé de haut niveau de la télévision suisse d'Etat, dont il déplore le développement excessif et l'incapacité de se réformer. Selon lui, il est nécessaire de voter "oui" à l'initiative No Billag, car une forte proportion de "oui" est la seule chance d'obliger les responsables de la SSR à plus de mesure. Il est par ailleurs urgent d'entamer la discussion de fond que Madame Leuthard a promise, mais jusqu'à présent pas mise en œuvre. Il faut à tout prix réduire le budget de la SSR d'au moins un tiers ou même de moitié, selon Matthias Steinmann, qui estime que la SSR n'est pas en mesure de se réformer d'elle-même et que seule une pression extérieure peut la forcer de revenir à une dimension acceptable.

Écrit par : P. Perret | 26/02/2018

Monsieur Dommen, vous nous dites que "l’objectivité des médias publics ... n’est pas le thème du blog original" mais pourtant ce sujet est directement lié à la votation "No Billag." Qui voudrait financer des médias qui ne sont pas objectifs et de ce fait pas représentatifs de la population? La SSR serait un service publique indispensable à la cohésion nationale SI elle était neutre, ce qui est bien loin d'être le cas et vous le savez pertinemment.

Écrit par : Major Tom | 26/02/2018

Les commentaires sont fermés.