• L’industrie du tourisme veut plus d’État

    La branche du tourisme a pris une page entière de publicité dans la Tribune d’aujourd’hui pour exiger « du Conseil fédéral qu’il définisse un plan concret pour les établissements de l’hôtellerie-restauration et les infrastructures touristiques. »

    Le Coronavirus porterait-il  le communisme ? On croyait la planification étatique de l’économie définitivement enterrée  depuis 1989. On enseigne aujourd’hui qu’un business plan est le propre de chaque business. C’est de la diversité des choix des différents entrepreneurs que ressortent les solutions d’avenir et la résilience du secteur.

    Une page publicitaire coûte cher. La branche du tourisme ne manque pas de réserves même si elle fait preuve de manque de ressources.

    Lien permanent 0 commentaire
  • Le marché marche ; il peut même voler

    Si les liaisons aériennes sont importantes pour la Genève internationale et pour l’économie, des entreprises de transports aériens s’empresseront de répondre à la demande. Aucune raison de subventionner les fournisseurs actuels s’ils ne sont pas en mesure de concurrencer les nouveaux candidats qui ne manqueront pas de se  manifester. C’est le b-a ba de l’économie de marché.

    Le marché peut même tenir compte de l’environnement, à condition de respecter la vérité des prix. Actuellement l’aviation est largement subventionnée en ce qu’elle impose une part de ses coûts à des tiers sans demander leur accord. Si le prix du carburant incorporait ces coûts selon le principe pollueur-payeur le marché serait plus efficace. Calvin, qui habitait Genève bien avant l’aéroport, disait déjà que tous moyens dont nous usons pour nous enrichir au dommage d’autrui doivent être tenus pour des vols.

    Lien permanent 2 commentaires
  • Démasqué !

    C’est bien le 1er avril ! Il y a peu, l’UDC voulait interdire de se masquer le visage dans l’espace public. Maintenant il veut le rendre obligatoire.

    Lien permanent 0 commentaire