Complétons le référendum MCG/UDC !

Le MCG et l’UDC lancent un référendum pour priver d’indemnités publiques les travailleurs au noir privés de travail. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Ces personnes sont certes venus illégalement à Genève en quête de travail, mais quid des employeurs qui leur proposaient ce travail illégal et qui les a laissés tomber comme des malpropres lorsque le coronavirus s’est mis à circuler ?

Je propose que l’on complète le référendum par une mesure dans la plus pure tradition genevoise, ce qui devrait plaire aux MCG et UDC : que l’on confisque l’entier des biens de ces employeurs au profit de l’Hospice général. 

C’est ce qu’ont décidé les Genevois  en 1535 en Conseil général, autrement dit en votation populaire. Ils ont confisqué les biens de l’Église pour nantir l’Hospice (alors appelé Hôpital) général, étant donné que l‘Église s’occupait mal des pauvres dont elle avait la charge. Les ecclésiastiques ainsi privés de ressources avaient le choix soit de se trouver un travail honnête, soit d’aller se faire voir ailleurs. Les employeurs malhonnêtes d’aujourd’hui auront le même choix.

Lien permanent 7 commentaires

Commentaires

  • Parce que pour vous c'est qui "ces employeurs" ? Et quelles sont leurs motivations ? Tous des banquiers multi-millionaires avec un gros cigare planté dans leurs grosses gueules lippues d'ignoble kapitalistes ? Vous devriez y réfléchir avant de proposer de confisquer de modestes rentes AVS...

  • La pauvre. Au moins elle a sa rente AVS, tandis que son employée au noir ne l’aura pas

  • Sans aller jusque-la, ces employeurs de travailleurs clandestins fraudent les impots, ce qui pourrait (devrait) leur couter bonbon. C`est avec cette menace a la clé que Pierre Maudet avait réussi a les faire sortir du bois, mais par la suite certains ont cru bon d`enfermer Maudet dans un placard a balais et quand le chat n`est pas la... Regardons les choses en face, la majorité des employeurs au noir sont des privilégiés qui profitent de la détresse de chomeurs longue durée ou d`immigrants en situation irréguliere pour les employer au noir comme esclaves domestiques; par conséquent, c`est avant tout aux nantis du petit royaume genevois que ce systeme pervers profite et a ceux des politiciens qui sont prets a toutes les compromissions avec leur conscience pour ne pas se facher avec cet électorat de nantis.

  • Dans ma lointaine jeunesse, étant a un moment au chomage et surqualifié pour les emplois disponibles grace a un diplome tout frais de gestion d`entreprise, j`ai moi-meme failli devenir un employé au noir. L`épouse d`un riche négociant moyen-oriental se cherchait un chauffeur, mais elle ne voulait m`engager qu`au noir afin que je lui coute le moins cher possible. Le cuisinier -employé au noir lui aussi- de cette personne m`a alors raconté que le mari attribuait un budget mensuel a trois chiffres a son épouse, a charge pour elle de payer sa domesticité. Or, m`a dit le cuisinier, tout ce que la dame réussissait a économiser sur le dos de ses employés, c`était du rab pour etre dépensé dans les boutiques de mode du centre-ville... Les esclavagistes modernes a Geneve ne sont donc pas tous genevois. Geneve est une ville dont la classe sociale supérieure est en partie composée de ressortissants étrangers de pays ou l`esclavage est encore florissante sous une forme ou une autre.

  • Il y a employeur et employeur, un corps diplomatique qui exploite une femme à tout faire non déclarée 24h sur 24h pour trois francs six sous. La retraitée de mon immeuble qui emploie une jeune portugaise non déclarée pour 1h de ménage par semaine. L'entrepreneur qui sous traite des ouvriers de l'Est au noir.
    Les clandestins au noir, au gris.... etc...
    Pierre Maudet était le ministre de tutelle de l'OCPM donc responsable de mettre de l'ordre dans ce foutoir, régulariser ceux qui devraient l'être (difficile car que je sache ce qui est illégal est illégal mais bon, passons) ET expulser les autres. Quid des sous-locations d'appartements et du recensement de la population genevoise ?

  • "La pauvre. Au moins elle a sa rente AVS, tandis que son employée au noir ne l’aura pas".... C'est très court comme réflexion: Si le travail au noir existe c'est pour d'autres raisons que la seul rapacité des employeurs ennemis du peuple. Prenons un exemple: Une retraité physiquement diminuée a besoin d'aide a domicile mais n'a pas les moyens de se le payer au salaire CCT inclus charges sociales. Elle trouve moyen d'engager une péruvienne au noir pour un montant qu'elle peut assumer. Bien sûr c'est illégale alors jetons les toutes les deux en prison ! Mais voilà ça aurait permis a la retraité d’améliorer sa condition, et a la péruvienne d'avoir un revenus qui même bas permet d'envoyer de l'argent a sa famille, alors qu'en passant par les voies bureaucratiques elle n'aurait eu aucune chance d'obtenir un permis de résidence et travail à Genève. Au final les deux vous remercient pour votre empathie et votre volonté d’améliorer le monde en détruisant le leur.

  • "Le MCG et l’UDC lancent un référendum pour priver d’indemnités publiques les travailleurs au noir privés de travail."

    Et ils ont parfaitement raison, quoi que vous puissiez en penser et vouliez nous faire croire. Priorité aux pauvres de Genève et aux personnes agées de chez nous dans le besoin. Oui, il y en a, même si votre philosophie à vous c'est "les autres avant les nôtres". On ne peut pas recevoir toute la misère du monde.

    "que l’on confisque l’entier des biens de ces employeurs au profit de l’Hospice général."

    "L'entier des biens!" Une fois de plus, vous êtes dans l'excès et donc ridicule!

    "les travailleurs au noir"

    Faites bien attention, car l'usage de cette expression négative mentionnant la couleur noire risque de vous faire condamner pour "appel à la haine raciale" par l'inquisition de la bienpensance, comme c'est devenu la mode aujourd'hui.

Les commentaires sont fermés.